Bien entretenir son destructeur de documents

Dans cet article nous allons vous montrer comment entretenir votre destructeur de documents. L’entretien de ces machines est vraiment très simple, le tout étant de respecter les caractéristiques de votre appareil et de consulter les préconisations fournies par le fabricant. En effet comme vous allez le découvrir dans cet article, si vous n’appliquez pas les consignes du manuel fourni à la lettre, votre garantie risque de ne pas être prise en charge. Avouez que ce serait dommage non ?

Pour schématiser si vous mettez un peu d’huile régulièrement dans les rouages et que vous respectez scrupuleusement les consignes, votre appareil n’aura aucune raison de tomber en panne. Découvrons  donc ensemble comment prendre soin de votre machine très simplement.

fell

Respecter les préconisations d’utilisation

Les destructeurs de documents ont chacun des utilisations très spécifiques, en effet suivant le modèle ils ne découperont pas le même nombre de feuilles et ils n’auront pas les mêmes cycles de fonctionnement.

Par exemple le destructeur Fellowes 60 Cs  est capable de détruire jusqu’à dix feuilles de papiers en même temps. Le Fellowes Shredmate est lui en mesure de détruire seulement quatre feuilles au même moment.

Inutile donc d’essayer de gagner du temps en en introduisant plus de papiers que recommandé. Le temps que vous gagnerez dans l’instant vous le perdrez plus tard en amenant votre appareil chez le réparateur.
En ne tenant pas compte des recommandations d’utilisation du fabricant vous risquerez de faire ce que l’on appelle des bourrages papier et ainsi d’abîmer rapidement votre machine.

N’essayez pas de détruire des cd, des dvd ou encore des cartes de crédit s’il n’est pas indiqué que votre appareil est capable de le faire, vous risqueriez d’endommager fortement les cylindres de coupe et vous ne seriez pas couverts par la garantie.

Respectez scrupuleusement les cycles de fonctionnement. Qu’est ce qu’un cycle de fonctionnement ? Il s’agit du temps durant lequel votre appareil sera en mesure de détruire des feuilles de papiers avant de s’arrêter pour faire refroidir le moteur et ainsi éviter tout risque de surchauffe.

Ils ne sont pas les mêmes suivant les types d’appareils. Le Fellowes P35 assure des cycles de fonctionnement de deux minutes alors que l’Amazon Basics  ,par exemple, permet des cycles de cinq minutes. Si vous passez outre ces cycles vous prenez le risque de faire surchauffer l’appareil et donc de le faire tomber en panne, voire même de le faire prendre feu.

Pour éviter toutes ces mésaventures, vous devrez déterminer avant achat l’usage que vous comptez faire de votre appareil. Pour vous aider, n’hésitez pas à consulter notre article qui répond à la question que tout le monde se pose : comment bien choisir votre destructeur de documents

sh-2

Entretenir la cellule photoélectrique

La majorité des destructeurs de documents sont munis de cellules photoélectriques.  Celles ci sont placées au niveau de la fente d’insertion et ont pour rôle de détecter les feuilles de papier afin de démarrer leur destruction et ainsi d’éviter à ce que l’appareil ne tourne trop longtemps, permettant de réaliser des économies d’énergie et aussi de minimiser le risque d’accidents.

Le risque mécanique avec ces cellules est qu’à force d’utilisation elles soient recouvertes de poussières et qu’elles ne détectent plus du tout ou mal les documents. Afin de prévenir ces désagréments nous vous conseillons de les nettoyer  régulièrement avec un coton tige. Ces pièces sont assez chères, il serait embêtant d’avoir à les faire remplacer.

Huiler les cylindres de destruction

Afin de bien entretenir votre destructeur de documents il est primordial de huiler régulièrement les cylindres de destruction. Ces cylindres sont le centre névralgique de l’appareil

Prenez l’habitude de huiler vos cylindres dès que vous avez rempli la corbeille stockant le papier broyé. Cette habitude toute simple fera le plus grand bien à votre destructeur de documents et lui assurera une grande durée de vie. Comment faire ? Rien de plus simple, mettez deux traits d’huile sur une feuille de papier et faites la passer dans l’appareil ou alors huilez directement les cylindres de l’appareil. Nous vous conseillons la première solution qui est beaucoup plus simple.

Lorsque vous achèterez votre destructeur de documents sur internet vous constaterez qu’à chaque fois on vous propose de vous équiper en même temps de l’huile conçue par le fabricant de l’appareil. Il est très important, voire même obligatoire, d’utiliser l’huile du fabricant de la machine. En effet l’utilisation de l’huile d’un autre fabricant pourrait être un motif de non prise en charge de garantie. Tous les frais de réparation seraient donc à votre charge…

Il existe également des feuilles lubrifiantes mais elles coûtent cher, nous vous conseillons d’utiliser la méthode que nous vous avons indiquée.

Évitez également de tenter d’utiliser de l’huile de moteur ou toute autre huile. Celles ci abîmeraient de façon irrémédiable votre appareil.

Plus les appareils proposent un niveau de coupe élevé, plus ils ont besoin d’être huilés régulièrement. Certains modèles très performants disposent même d’un huileur automatique. Fonction très appréciable en entreprise quand les employés ne pensent pas forcément à entretenir leur destructeur de documents de façon régulière.

sh-1

La corbeille

Tous les destructeurs de documents sont équipés de corbeilles chargées de réceptionner les documents une fois leur destruction assurée. Il est primordial de vider la corbeille quand celle ci est pleine. Si vous persistez à utiliser votre machine certains morceaux de papier remonteront vers les cylindres et entraîneront un bourrage papier qui vous fera perdre un temps précieux.

Pour garder votre corbeille intacte nous vous conseillons de mettre dans celle ci un sac poubelle afin que le papier y soit recueilli. Cela évite qu’il y ait un dépôt dans le fond. De plus vous pourrez la vider plus efficacement sans en mettre partout !

Comme vous avez pu le constater, ce type d’appareils s’entretient de façon minutieuse. Mais le peu de temps que vous passerez à assurer cet entretien régulier vous fera gagner du temps, mais aussi de l’argent. Et oui une réparation vous coûterait cher, entre la main d’oeuvre et les pièces à remplacer il y a fort à parier que l’achat d’un nouvel appareil soit la solution la moins onéreuse…